A qui parler de sa maladie ?

A qui parler de sa maladie ?

En parler à ses amis, ses copains…

Dans beaucoup de maladies, votre entourage proche peut remarquer quelque chose, vos absences, les médicaments, le régime ou des signes physiques, un malaise. Pour ne pas les laisser se poser des questions dans le vide, ni vous regarder avec méfiance, ou pire avec pitié, quelques mots d’explication sont souvent bénéfiques. C’est un choix personnel, il faut réfléchir à qui on souhaite parler et ce qu’on a envie de dire et ne pas se laisser déborder par des questions auxquelles on n’a pas envie de répondre. Mais il ne faut certainement pas rester seul et vivre sa maladie comme un secret, une honte que l’on doit cacher aux autres. Une fois les proches informés comme vous l’avez souhaité, libre à vous de dire ensuite si on n’en parle plus ou si c’est un sujet sur lequel on peut partager.

Mais les amis proches, un amoureux, ou un frère ou une sœur ont besoin de comprendre ce que vous vivez, et peuvent être une aide importante dans le quotidien, à propos de la maladie ou au contraire tout à faire en dehors, selon ce que vous leur demandez.

Et ses collègues ?

La loi ne vous oblige pas à déclarer votre état de santé à vos employeurs, ni même au médecin du travail. Toutefois, pour vous protéger de situations à risques, il peut être préférable d’en parler. Dans tous les cas, faites vous conseiller par les soignants qui vous connaissent bien, par les professionnels d’AD’venir et/ou par les associations de patients. Le livret blanc du collectif [im]Patients, Chroniques et Associés peut également vous aider.

ad’venir

Inauguration

AD'venir ouvre ses portes !



En savoir plus

Je vis avec une maladie chronique

Les jeunes en parlent !



En savoir plus

Je suis un professionnel de santé

Good2Go : 1er questionnaire d’aptitude à la transition validé en français !



En savoir plus
Contactez-nous